ICELAND

Samedi 16 juin :De Blönduós à Akureyri : . . .. . . à la découverte du passé des Islandais.

Bientôt...

Il fait encore beau ce matin à part quelques nuages ici ou là. Mais, ils participent à la beauté du paysage.
Nous prenons notre petit déjeuner en compagnie d’un couple d’allemands et de notre hôte, in English of course ! Nous croisons également le couple de français d’hier soir.

Nous partons vers Akureyri aujourd'hui dans la région du Norðurland eystra.
Notre premier arrêt est pour Nino. Encore une toilette car la piste d'hier l'a transformé en tas de boue, et un complément de carburant.
Nous reprenons la route vers Víðimýrarkirkja, une église en bois et en tourbe près de Varmahlíð. Nous arrivons avant un bus de français croisés dans l’avion.
Ensuite, le site de Glaumbaer, ferme traditionnelle en tourbe. Un vrai voyage dans le temps et dans la vie des islandais d’antan. Ce musée est à voir absolument même si vous devez faire un détour.

Le temps se couvre peu à peu mais selon le proverbe islandais «si tu n’es pas satisfait du temps, attends 5 minutes !».

Nous continuons vers le village de Sauðárkrókur. Les maisons sont toutes très colorées, ce qui contraste avec le ciel gris. Nous trouvons un joli point de vue sur le fjord pour faire des photos.

Nous prenons la route côtière, coincée entre les montagnes et la mer du Groenland. Nous passons par le village d’Hofsós d’où l’on peut voir l’île de Málmey, refuge pour les oiseaux.

Nous arrivons à Siglufjörður où nous visitons le musée du hareng, seul revenu de la ville pendant longtemps.
Le musée rassemble tout un bric à brac, du bateau de pêche, d'outils pour nettoyer les harengs. Nous passons dans les chambres des ouvriers de l'ancienne conserverie.
Le ticket d'entrée donne également la possibilité de visiter le musée de la musique traditionnelle islandaise et celui d’une fabrique de montres.
En Islande, l'été, les jeunes doivent travailler, c'est obligatoire et nous nous en apercevons car l'entrée de tous les musées est tenu par des ados.

Nous partons maintenant vers Ólafsfjörður par le tunnel, seul moyen d’accès à la ville depuis Siglufjördur. Ce village ne présente pas de réel intérêt touristique mais les paysages sont toujours aussi beaux.

Nous continuons vers Dalvík, port de pêche spécialite de la morue. Même si nous ne nous arrêtons pas, l'odeur du poisson pénètre dans la voiture.
Ce village est également le point de départ pour les excursions vers l’île de Grímsey, traversée par le cercle polaire Arctique.

Nous descendons l’Eyjafjörður vers Akureyri, 2e ville du pays, traversée par la N1.
C'est un retour à la civilisation ! La ville est belle et colorée, le paysage est encore une fois grandiose.
Il y a la partie ancienne en bas près du fjord et la partie moderne sur les hauteurs. C'est là que nous logeons ce soir, à l'hôtel Edda, une résidence universitaire située au bord du jardin botanique.
Les étudiants français se damneraient pour avoir de tels logements.
Pour le repas du soir, ce sera buffet à volonté. Le ervice est assuré par les étudiants de l’école hôtelière : absolument parfait !