FARWEST

Dimanche 25 septembre :De Los Angeles à Bordeaux . . .. . . Ça sent la fin des vacances.

Ce matin, nous avons du temps pour déjeuner tranquillement et faire nos bagages convenablement.
Le brouillard est encore présent mais il est moins dense, le soleil fait son apparition et la température est d'environ 25°C.

Notre vol pour Amsterdam décolle vers 14h00. Nous décidons de nous rendre à l'aéroport vers 11h30 en empruntant la navette de l'hôtel.

Une fois sur place, nous enregistrons rapidement et laissons nos valises au beau milieu d'un tas de bagages. Étrange... Nos effets personnels arriveront-ils au bon endroit ?

Nous arrivons devant la porte d'embarquement. Souvent on pense que les aéroports français sont lents et désorganisés, mais àLos Angeles c'est une autre affaire ! Trop de zèle au niveau de l'organisation : on vous met bien en rang, on vous appelle par numéro...
Résultat : l'avion part en retard de vingt minutes sous un soleil éclatant.

Comme pour le trajet aller, nous passons le temps en dormant, en regardant un film, en écoutant de la musique, en jouant aux jeux proposés par le système multimédia et en dégustant les plateaux repas qui nous sont proposés.

Nous arrivons à Amsterdam en début de matinée.
Nous devons nous dépêcher de traverser l'aéroport car notre correspondance vers Bordeaux est à l'autre bout et nous avons que quelques minutes.
Nous faisons partie des dernièrs à embarquer.

Nous arrivons à Bordeaux vers midi et il nous tarde de sortir pour nous dégourdir les jambes. Mais nous devons d'abord récupérer les valises. Commence alors une longue attente pour finalement, se rendre compte que nos bagages ne sont pas là.
A cause du retard pris par le premier vol, elles n'ont pu être chargées à temps dans l'avion pour Bordeaux.
Nous remplissons un formulaire de recherche au bureau des bagages perdus...
Elles seront livrées le lendemain matin, chez nous, dans le même état que lorsque nous les avons laissées à Los Angeles...

Notre point de vue

Nous avons beaucoup apprécié ce circuit. Il est assez fatiguant du fait de la distance parcourue (± 4700 Km) mais c'est le prix à payer sur ce territoire immense.

Bémol sur l'organisation : la guide sait raconter les histoires drôles mais n'est pas transparente sur le prix des options et n'a pas envie de passer trop de temps sur les arrêts au programme.