CANADAVISION

Jeudi 29 octobre :Club Odanak . . .. . . au cœur de la nature.

Ce matin, le ciel est gris et la température est fraîche.
Nous partons vers La Tuque où un hydravion nous attends pour un vol au dessu de la forêt d'une vingtaine de minutes.

Sur le site de départ, un bras de la rivière Saint-Maurice à deux kilomètres au nord de La Tuque, nous découvrons les deux hydravions dans lesquels nous allons voler. Ils ne sont pas bien grands. Nous y entrons pourtant à cinq.

Le premier avion part se mettre en place au bout de la ligne droite, fait demi-tour, accélère, commence à se soulever de l'eau et décolle.
C'est à nous ! Notre pilote prends le même chemin, met les gaz à fond, le bruit est assourdissant, pour détendre l'atmosphère, je demande : C'est quoi ces fils débranchés là ... ? et au même moment, l'avion se soulève de l'eau !

Nous survolons la rivière et l'usine de pâte à papier lorsque je dis au pilote que nous avons passé deux nuits à Odanak. Il décide de nous y amener et fait un virage à gauche que certains qualifierons de brutal.
Sous l'avion, nous voyons une multitude de petits lacs cachés dans la forêt avec des barrages de castors et, derrière une crête, c'est le club Odanak !

Nous passons au dessus des nombreux méandres de la rivière Croche, un affluant de la rivière Saint-Maurice, avant de voir l'aire d'amerrissage.

Nous reprenons le bus en direction de Trois rivières où nous nous arrêterons pour déjeuner.
Dans le bus, nous écoutons de la musique québécoise : Les Cowboys Fringants, Mes Aïeux, Félix Leclerc, Béatrice Martin (Cœur de Pirate) et même Céline Dion chantant l'hymne national Canadien.

Le dernier repas de notre voyage va être très copieux car nous sommes accueillis dans une cabane à sucre.
Après une courte visite, un repas traditionnel nous est servi, accompagné de sirop d'érable et de musique.
Nous dégustons des oreilles de criss, de la soupe de pois, de la tourtière, du jambon à l'érable, des fèves au lard, des pets de sœrs et de la tarte au sucre.
Nous terminons ce repas « léger » par la tire sur la neige.

Nous prenons une dernière fois le bus pour l'aéroport P.E Trudeau de Montréal.
Il est 16h30 lorsque nous arrivons, nous saluons longuement Éric et Stéphane, échangeons quelques adresses et allons enregistrer nos bagages.
Nous passons la douane et attendons l'embarquement vers 20h40 ...